Le temps et le design…

Phi­lippe Cahen, créa­teur-conseil en pros­pec­tive auprès des entre­prises, nous fait part de ses com­men­taires sur l”  »actua­li­té du temps », par l’a­na­lyse des signaux faibles dont il est deve­nu le spécialiste.

Inté­res­sant…

admirable_design_anish-kapoor1.jpg

Signal faible 1 : le temps de l’art d’un temps

L’art n’est que signaux faibles.
Avez-vous man­qué le Levia­than de Anish Kapoor au Grand Palais ? Un moment très fort de com­pré­hen­sion d’un volume immense et proche aux sono­ri­tés pro­fondes et métalliques.

C’était à voir. 

Et record de visite : 6500 visi­teurs par jour pen­dant 23 jours.

La force d’un volume insondable

admirable_design_centre_culturel_vin_bordeaux.jpg

Signal faible 2 : le temps de l’architecture

L’art n’est que signaux faibles et notam­ment l’architecture : les 5 ans du musée du Quai Bran­ly (800 000 visiteurs/ an atten­du, 1.35 mil­lion réa­li­sé). A voir le pro­jet du centre cultu­rel du vin à Bor­deaux, un tour­billon géant ou une tétine ? A voir le Centre Pom­pi­dou mobile. A voir, le pro­jet crystalbridgesmuseum.org à Bren­ton­ville, dona­tion de 660M$ de la fille Wal­ton (maga­sins Wal-Mart). A voir le MAS d’Anvers, le cube orange à Lyon. Et lisez Beaux Arts magazine.

Des archi­tec­tures qui contri­buent à bou­le­ver­ser nos codes. 

Jouez avec LEGO Archi­tec­ture et Adam Reed Tucker

admirable_design_iso_26000.jpg

Signal faible 3 : le temps de la norme ISO 26000

Après la repré­sen­ta­ti­vi­té des syn­di­cats, un décret doit être publié pour défi­nir la repré­sen­ta­ti­vi­té des ONG et fon­da­tions. D’ici 4 ans, elles devront avoir un mini­mum de 2.000 adhé­rents pour les pre­mières et 5.000 dona­teurs pour les secondes si elles sou­haitent être consul­tées par les pou­voirs publics, et des membres répar­tis dans au moins 6 régions.

Depuis plu­sieurs années, j’avais défi­ni après le mar­ke­ting de masse puis le mar­ke­ting de pré­ci­sion, le temps du mar­ke­ting par­ta­gé. La norme ISO 26000 votée en novembre der­nier va dans ce sens. 

Ce décret de repré­sen­ta­ti­vi­té des ONG et fon­da­tions va ren­for­cer sa mise en œuvre.

admirable_design_energie-renouvelable-id949.jpg

Signal faible 4 : le temps des ENR (éner­gies renou­ve­lables) s’accélère grâce au stockage

Le groupe d’ex­perts inter­gou­ver­ne­men­tal sur l’é­vo­lu­tion du cli­mat (Giec) annonce le 14 juin «  Le coût glo­bal des éner­gies renou­ve­lables est actuel­le­ment supé­rieur aux prix des éner­gies conven­tion­nelles, mais, dans cer­taines condi­tions, il est déjà compétitif »

Et le GIEC ne tient pas compte de plu­sieurs décou­vertes déter­mi­nantes sur le sto­ckage de l’énergie :

Le gra­phène peut trans­por­ter les élec­trons bien plus rapi­de­ment que le sili­cium, il est deux fois plus résis­tant que le dia­mant, 100 fois plus conduc­teur que le cuivre et pos­sède une den­si­té de sto­ckage d’éner­gie très élevée. 

L’in­tro­duc­tion d’a­zote dans le gra­phène a per­mis de mul­ti­plier sa capa­ci­té de stockage.

Une bat­te­rie trans­pa­rente per­met de sto­cker et régu­ler l’éner­gie solaire inci­dente dans les fenêtres ou toute sur­face trans­lu­cide, trans­pa­rente au spectre visible de la lumière soit trans­for­mer toute sur­face vitrée en une réserve d’éner­gie élec­trique dis­po­nible à la demande…

Nous sommes dans un temps pro­di­gieux d’accélération des éner­gies renouvelables.

admirable_design_croissance-chine.jpg

Signal faible 5 : temps dif­fi­ciles à venir en Chine

La Chine entre en phase de sur­pro­duc­tion indus­trielle. La capa­ci­té auto­mo­bile va conduire à expor­ter. Le yuan et les salaires sont au plus haut. L’électricité est chère. Le TGV chi­nois va bien moins vite au maxi­mum (300km/h) qu’annoncé (350 km/h) …

Elle est en phase d’insatiabilité sociale. Le régime est fébrile. Les uni­ver­si­tés, comme en Espagne, com­mencent à pro­duire des diplô­més sans tra­vail. Et dans les pays limi­trophes les salaires suivent.

Il faut abso­lu­ment tra­vailler sur un scé­na­rio dyna­mique de relo­ca­li­sa­tion dans les pays développés.

admirable_design_generation_y.jpg

Signal faible 6 : le temps et le tra­vail des moins de 30 ans…
Pho­to Wine Paper
Nous vivons le plus grand choc géné­ra­tion­nel de l’Histoire de l’Humanité.

Nous avons men­tion­né les teen-blo­guers (12–15 ans). 

Pour les 18–35 ans (je pré­fère l’expression « géné­ra­tion Eras­mus » à géné­ra­tion Y) dans leur rap­port au temps, ils ont com­pris que pro­fi­ter de sa retraite n’a plus de signi­fi­ca­tion, ils veulent donc agir aujourd’hui, dans l’entreprenariat par exemple. 

Dans leur rap­port au temps, leurs employeurs doivent com­prendre que s’ils ont des conver­sa­tions pri­vées sur leurs outils de tra­vail, ils ont aus­si des temps de tra­vail sur leurs outils privés.

Cette rup­ture géné­ra­tion­nelle est un scé­na­rio dyna­mique essentiel.

Pour en savoir beau­coup plus voi­ci Le site de Phi­lippe Cahen