Design + art + Tokyo = Bunny Smash

La com­plexi­fi­ca­tion de la socié­té au XXIe siècle (glo­ba­li­sa­tion, modes de vie, culture…), com­bi­née à la pro­pa­ga­tion des tech­no­lo­gies du numé­rique, offre au desi­gn de nou­velles pers­pec­tives et ques­tion­ne­ments. Mais de quel desi­gn est-il ques­tion ? Réponse à Tokyo où une expo extra­or­di­naire nous invite à suivre un lapin (Bun­ny) dans un mélange de desi­gn, d’expériences futu­ristes, d’art et du monde numé­rique…
Amé­lie Le Bœuf à Tokyo vous invite à une visite gui­dée…

admirable_design_bunny-smash-06.jpg21 groupes d’ar­tistes, d’ar­chi­tectes et de desi­gners du monde entier ont réa­li­sé des ins­tal­la­tions qui inter­rogent les phé­no­mènes liés à la satu­ra­tion de l’in­for­ma­tion … et à la place du desi­gn ou com­ment l’art contem­po­rain et du desi­gn peuvent s’inspirer mutuel­le­ment…

« Bun­ny Smash, desi­gn to touch the world » c’est le titre de cette 14ème expo­si­tion, explore les tech­no­lo­gies issues du numé­rique à tra­vers la pra­tique du desi­gn au sens artis­tique mais aus­si de pro­po­si­tions qui pour­raient engen­drer de nou­veaux pro­duits et ser­vices.
Loin d’être inno­cent, le titre de l’exposition fait une ana­lo­gie entre « une expé­rience révé­la­trice » et l’entrée d’Alice dans un monde étrange, à la pour­suite de ce lapin blanc.
Tels des Alice, nous sommes invi­tés par un lapin à entrer dans un royaume déca­lé ren­ver­sant nos pers­pec­tives et nos idées pré­con­çues.

Voici quelques installations qui méritent un détour.

admirable_design_himeji_castle.jpg
Une ville traditionnelle…de demain !
Le titre de cettte attrac­tion veut tout dire : Learn from 1000 years. Return to live. Do not for­get. Elle pré­sente une vision de ce que don­ne­rait une ville futu­riste asso­ciant archi­tec­ture moderne et tra­di­tion­nelle du Japon après les évé­ne­ments du Tsu­na­mi de mars 2011, remet­tant en cause les struc­tures modernes inca­pables de faire face aux catas­trophes natu­relles. S’inspirant du Châ­teau Hime­ji, les concep­teurs sont per­sua­dés que la recons­truc­tion de la zone dévas­tée de Fuku­shi­ma doit s’ins­pi­rer de l’ancien.

Cette réflexion est née après Les struc­tures du pas­sé, pro­tec­trices, semblent de nou­veau dignes d’in­té­rêt. S’inspirant du Châ­teau Hime­ji, les concep­teurs sont per­sua­dés que la recons­truc­tion de la zone dévas­tée de Fuku­shi­ma doit s’ins­pi­rer de l’ancien.

Gent­ly Inver­ted World. oeuvre de Richard Wil­son est pro­ba­ble­ment l’expérience la plus sai­sis­sante, celle qui marque le plus le visi­teur, Un espace dont on ne peut occu­per que le mince cou­loir métal­lique, est rem­pli d’une eau sombre, reflé­tant sans une ride le pla­fond et les fenêtres. L’artiste nous invite à poser nos propres règles d’interaction avec ce qui nous entoure.
Le desi­gn peut-il bou­le­ver­ser la per­cep­tion que l’on a du monde ?

Pho­to­mon­tages de Tsu­ne­hi­sa Kimu­ra Ils sus­citent un malaise, pré­sen­tant des construc­tions irréelles, ame­nant aus­si dans l’exposition, une réflexion sur le tra­vail manuel à l’heure du desi­gn vir­tuel.
Le vir­tuel change-t-il notre manière de construire notre intui­tion ?

Le desi­gn du vivant ?

admirable_design_danse.jpg
Pega­sus Dancede Fer­nan­do San­chez Cas­tillo, évoque le rap­port entre le pou­voir et la pro­pa­gande, et dans le cas pré­sent, le rôle des forces de l’ordre. Des véhi­cules mili­taires – ter­restres et mari­times – sont pré­sen­tés dans une danse qua­si-comique, avec en fond sonore, une valse.

De l’immatériel au tangible

admirable_design_world.jpg 
Le déve­lop­pe­ment de nou­velles tech­no­lo­gies semble s’accélerer ces der­nières années et on abou­tit à la créa­tion d’outils inno­va­teurs, dont l’aboutissement bou­le­verse notre rela­tion à la réa­li­té. Il est cer­tain que dans les pro­chaines années, le
Tan­gible Eart, est un globe ter­restre de grande taille , avec une sur­face inter­ac­tive. Accom­pa­gné d’un pan­neau de contrôle, le visi­teur en pres­sant tel ou tel bou­ton, pro­voque des réac­tions sur la sur­face mobile de ce globe : tsu­na­mi, tem­pé­ra­ture ter­restre… L’information est trans­mise via cette sur­face, ne lais­sant pas indif­fé­rent les visi­teurs qui s’exclament et touchent la sur­face de manière hési­tante.
admirable_design_trader.jpg
L’expérimentation ludique

Rendre visible et audible le monde de la finance, tel était l’objectif de Tra­der, tra­vail numé­rique et visuel impres­sion­nant du groupe de créa­teurs Rhi­zo­ma­tiks . La pro­jec­tion visuelle des échanges de la Bourse de Tokyo en temps réel est sai­sis­sante et il est pos­sible d’interagir avec celle-ci à tra­vers un Ipad. Les achats et ventes sont trans­for­més en images et sons. L’Ipad est l’outil test qui per­met de deve­nir acteur de la bourse. On est face à une créa­tion artis­tique qui se tient entre art et desi­gn, entre œuvre et pro­duit.

Immi­gra­tion, guerres, mala­dies ou le desi­gn enga­gé…

Ces thèmes sont déve­lop­pés prin­ci­pa­le­ment par trois ins­tal­la­tions :
admirable_design_judi_werthein_brinco.jpg
Brin­co créa­tion de Judi Wer­thein, qui conçoit un modèle de chas­sures comme aide à la tra­ver­sée dan­ge­reuse de la bor­dure Mexi­caine vers les Etats-Unis. Ces chaus­sures sont dotées de bous­soles, carte de la fron­tière sur la semelle, lampe, com­par­ti­ments pour de la mon­naie ou des médi­ca­ments. Don­nées gra­tui­te­ment côté Mexi­cain, elles sont ven­dues à 250 $ côté amé­ri­cain !

Com­mo­di­ti­sed Ware­fare de Yosuke Ushi­gome s’est inté­res­sé aux conflits qui minent le monde, il a créé des imi­ta­tion de jouet pour enfants, avec tous les outils qui entourent ces pro­duits : embal­lages type jeux, slo­gans, publi­ci­tés télé­vi­suelles.

admirable_design_pox_teddy.jpg
Pox Ted­dy de Mikael Met­they tra­vaille sur la vision que la socié­té a des virus et des mala­dies. Pox Ted­dy est un petit our­son mais aus­si un outil médi­cal per­met­tant de vac­ci­ner les enfants de manière indo­lore contre la vari­celle, lorsqu’ils jouent avec. Des­ti­nés aux parents, afin qu’ils soient en contrôle de la trans­mis­sion du virus, cet outil se veut une nou­velle voie dans les dis­cus­sions rela­tives à la vac­ci­na­tion (pour / contre) : chan­ger les regards sur la mala­die et leur trans­mis­sion, chan­ger les regards sur l’acte de vac­ci­na­tion. Du desi­gn huma­ni­taire et ludique…

Vous avez com­pris, Bun­ny Smash est une expo à ne pas man­quer par les desi­gners qui ont la chance de pas­ser par Tokyo…

Une pensée sur “Design + art + Tokyo = Bunny Smash

Commentaires fermés.