Et si les USA répondaient à la violence par le blues ?

Jean-Jacques Evrard,de d/g* brussels – desgrippes gobé group, et Brice Auckenthaler,d’eXperts, conseil en innovation vous ont concocté ce papier brillant sur …la symbolique du bleu et ses relations avec les marques.

A retrouver dans leur bouquin What if ?

diapositive2w.jpg« La terre est bleue comme une orange » disait Paul Eluard, le poète.

D’une étude il ressort que le bleu (et le vert) est la couleur préférée des assureurs et des banquiers American Express, Axa, KBC, Dexia, Deutch Bank, Citybank, Delta Lloyd,… Couleur de confiance et de sécurité.

Une autre étude a démontré qu’un être humain enfermé dans une pièce peinte en bleu voyait sa température corporelle diminuer, alors que dans une pièce rouge, elle augmentait !

C’est simple, la longueur d’onde de la couleur bleue est la plus courte du spectre donc la moins exitante. On dit d’ailleurs que le bleu est une couleur froide. C’est pourquoi elle est utilisée sur les robinets d’eau froide. Et c’est vrai aussi que les icebergs sont rarement rouges et le soleil peu souvent bleu !

Le grand Picasso traversa une période bleue entre 1901 et 1904 pendant laquelle il exprima toute de bleu vêtue, la sévère réalité de l’humanité, en représentant les pauvres, les malades et les déshérités.

Symboliquement le bleu fait référence à la terre (la planète bleue), à l’immensité de l’océan (le grand bleu), à la sécurité, à la paix (les casques bleus, les lacets bleus d’Handicap International), à la sérénité, à la déprime (avoir le blues), à l’organisation (zone bleue, l’ONU), à la noblesse (sang bleu) mais aussi au labeur (blue colar), à la franchise et la candeur (yeux bleus), à la pureté (robe bleue de la vierge), à l’autorisation, à l’acceptation (utilisation du bleu dans la signalisation routière), au don passif (je suis bleu de toi), à la liberté et à la droite (partis politiques bleus) mais aussi à la mort (couleur d’un corps dont la vie s’est échappée) ou à la naissance (couleur de l’enfant naissant), première et dernière couleur du spectre de la lumière, le bleu est point de départ ou d’arrivée.
diapositive3w.jpg_ La symbolique des drapeaux exprime aussi clairement le positionnement politique d’un pays.

Le bleu y représente la paix ou la noblesse. Le rouge, le sang ou la révolution. Regardez les drapeaux des principaux pays d’Europe. Le rouge est présent dans chacun d’entre eux. L’Europe d’avant l’unité était guerrière. L’Europe unie et en paix a choisi un drapeau bleu !

Le Star & Stripes des USA, déploie ses bandes horizontales blanches et rouge pour exprimer un certain conservatisme et un mélange de neutralité et d’agressivité. En revanche, les étoiles représentant les états, unis dans la paix, sont sur fond bleu !
En Europe aussi les marques passent au bleu, comme récemment Belgacom et aussi Virgin la rouge (marque révolutionnaire) qui opte pour une touche bleue pour ses vols Australiens.

Le bleu est aussi une couleur de référence pour certains produits comme pour le fondant des chocolats, le décaféiné des cafés, l’écrémé du lait, le still de l’eau. On le voit aussi dans ces exemples, le bleu est la couleur du low profile ! 

diapositive400w.jpg
Bleu je veux !

Lors d’un récent store-check aux Etats-Unis, nous avons été frappés par la multitude de produits bleus offerts aux estomacs américains. Bien sûr, les produits bleus ne sont pas une nouveauté sur notre marché européen. TyNan, l’eau design anglaise avait osé le bleu franc en pionnière, les parfums ont suivi comme » Angel «  de Thierry Mugler et bien d’autres. Mais dans ces exemples, ce ne sont pas les produits eux-mêmes qui sont bleus mais leurs emballages. 

Jean-Michel Stichelbaut nous faisait remarquer qu’une société (commerciale ou sociale) réagit collectivement comme le ferait un être seul. Sorte de réaction fractale. Ce qui se passe aux USA, semble démontrer qu’un inconscient collectif s’est mis au bleu. Après la violence des attentats ignobles, les producteurs d’un côté, les consommateurs de l’autre, ont un blues commun. Blues qui se manifeste visuellement dans leur alimentation. Les Américains sont les plus gros mangeurs de la planète et c’est via leur tube digestif que se distillent et se manifestent leurs angoisses. Gros changement par rapport aux marques US classiques et leader qui, dans leur majorité, affichent fièrement le rouge triomphant (Coca-Cola, Kellogg’s, Campbell Foods, Heinz ketchup, McDo, Marlboro,…)

Côté boisson, nous avons remarqué bien sûr les énergisantes comme le Powerade de Coca-Cola mais aussi d’autres breuvages softs ou alcoolisés. Le plus représentatif de cette bleuïtude actuelle est le BLUE PEPSI. Pepsi qui a su prendre la balle bleue au bond en mettent sa couleur branding en avant. C’est vrai qu’avec le rouge omniprésent de Coca-Cola devant lui, le challenger du cola et son image bleue a souvent rencontré des difficultés à faire passer un message conquérant.
Une tendance met parfois des années à s’imposer et c’est notre passion que de vous les faire découvrir rapidement, amis lecteurs, pour que vous puissiez en profiter… et en user. Souvenez-vous de l’introduction par M&M de ses remarquables pastilles bleues. Il faut le dire, manger bleu est contre-nature. On mange vert, rouge, jaune, orange mais à part le steak bleu (qui en réalité ne l’est pas), la truite au bleu, le Curaçao de Bols, point de bleu dans nos classiques assiettes. Mère nature s’est montrée avare en bleu, sauf pour certaines fleurs de début de printemps (hortensias, bleuets, myosotis, pensées, delphiniums,…) et quelques pierres (topaze, lapis-lazuli, saphir, turquoise,…). Un bleu « naturel » est l’indigo, extrait de l’indigotier. Cette poudre colorante était appelée « colorant du diable » ! Donc rien de comestible dans tout cela direz-vous. Pour se mettre sous la dent, rien de très bleu à part quelques poissons et crustacés… qui passent au rouge à la cuisson !
sky300w.jpg
Blue chips…

L’apparition du bleu comestible est donc pure invention industrielle et il faut le souligner car c’est chose excessivement rare.
Mais revenons outre Atlantique où depuis peu ces braves gens enduisent leurs bagels et pain mie de beurre… bleu ! Où les kids dégustent de la compote… bleue ! Où les supporters des Reds de Cincinnati boivent de la bière… bleue ! Ou pour protéger leurs enfants du soleil ils les enduisent de Copertone bleu ! Ou même les chips passent au bleu, sans vergogne.

Alors que les plaies au corps et au coeur des attentats violents sont toujours vives, alors que les bruits de bottes et les cris de vengeance et de peur se font plus virulents, le consommateur nord américain semble malgré tout réclamer la paix, de toutes ses tripes… et de toutes ses dents.

Et si vos produits véhiculaient eux-aussi la paix, le calme, la noblesse, la sagesse, la confiance, la sérénité,… pourquoi ne pas les mettre au bleu ? 

www.skyy.com

www.pepsiblue.com

www.organicblue.com

www.virgin.com/blue

www.belgacom.com

www.passion4brands.com pour vous procurer What If ?