L’impact du design

Ce n’est pas un bou­quin de plus sur le desi­gn, car celui-ci est une com­pi­la­tion argu­men­tée de qua­rante et un cas d’u­ti­li­sa­tion du desi­gn en entre­prises avec les résul­tats de « l’im­pact du desi­gn » sur les résul­tats commerciaux.
Pas de bla­bla, des cas. Rare donc indis­pen­sable pour bien com­prendre les méca­nismes et engre­nages que déclenche le desi­gn dans le monde des affaires.
Par­mi les auteurs signa­lons Phi­lippe Picaud, res­pon­sable du desi­gn chez Car­re­four, après avoir été celui de Décath­lon avec le suc­cès que l’on connaît…

Quand le design crée de la valeur pour l’entreprise

admirable_design_picaud.jpg
Ce livre a vu le jour lors du grand cham­bar­de­ment desi­gn en 2013 quand les poli­ti­ciens fran­çais ont décou­vert que le desi­gn exis­tait et qu’il avait un pou­voir éco­no­mique évident. Ah bon ? Bien enten­du tout ceci a été oublié depuis, mais il reste quelques petits trucs sym­pas comme ce bouquin !
Le dos­sier de presse nous apprend que Tiphaine Igi­ga­bel, co-fon­da­trice et adjointe de Dici Conseil & Desi­gn, a sou­hai­té faire com­prendre l’im­pact de nos métiers dans ce livre co-écrit avec Phi­lippe Picaud , Bri­gitte Bor­ja de Mozo­ta (cher­cheur à l’Université Paris I Sor­bonne) et Chris­tophe Rebours (pré­sident fon­da­teur de InProcess).
L’ob­jec­tif prin­ci­pal est d’encourager le recours au desi­gn dans les PME et de démon­trer son apport en matière d’innovation et de com­pé­ti­ti­vi­té pour une entreprise.

Édi­té par la Cité du Desi­gn de Saint Étienne

Vous vou­lez com­man­der ce livre (15€) ?
Alors sui­vez le pro­ces­sus suivant.
1- Allez sur la page du bon de commande
2- Rem­plis­sez-le (le livre est l’a­vant der­nier sur la pre­mière liste)
3- Impri­mez le bon et complétez-le
4- Rédi­gez un chèque à l’ordre de la Régie d’a­vances et de recettes de la Cité du Desi­gn (vous com­men­cez à com­prendre pour­quoi c’est si compliqué…)
5- Met­tez sous enve­loppe et postez.
6- Vous rece­vrez votre fac­ture une fois le paie­ment effectué.

Évi­dem­ment avec Fnac ou Ama­zon, un clic aurait suffit…