Demain le design…

On le sait, les designers sont tributaires de l’environnement économique, politique et sociologique. Trois bonnes raisons de s’intéresser à l’évolution du monde. Philippe Cahen prospectiviste pour les entreprises nous fait profiter de son regard. Inquiétant ? Tout au moins passionnant.

admirable_design_micius.jpg
Signal faible 1 : quantique : sans doute le signal le plus fort de l’été
L’ordinateur du futur est quantique. Il offrira [rait] des possibilités plus larges que l’ordinateur classique et notamment la confidentialité. La Chine a lancé le premier satellite à communication quantique, nommé Micius ou Mozi. Il va envoyer des photons intriqués entre Pékin et une ville à 2500 km, voire Vienne. Si un photon est altéré, l’ensemble est détruit. Il y a donc inviolabilité. C’est la cryptographie quantique. Le satellite contribue à s’affranchir de la distance alors que l’expérience au sol nécessité des relais. En cas de succès, l’ère quantique aura débuté. Ce lancement est donc une première mondiale d’une nouvelle révolution informatique
admirable_design_daesh2.jpg
Signal faible 2 : terrorisme islamiste
Cet été, la France comme l’Allemagne on été touchées par le terrorisme islamiste se revendiquant de Daech. Les motifs de ces horreurs sont identiques : tuer les infidèles ou abattre la démocratie. Pour nous, démocrates occidentaux, ces motifs sont inimaginables, soit d’un autre âge, soit simplement impossibles. La bête immonde n’a pas fini. Elle doit être présente dans nos scénarios.
admirable_design_daesh.jpg
Signal faible 3 : le pire du terrorisme islamiste
Vous avez noté que les islamistes criminels de 2016 se revendiquent de Daech et nous attendons la reconnaissance par ce dernier. Or Daech est en perte de vitesse. Il recrute moins sur le terrain. Il va devenir virtuel. Ce sera un algorithme qui donnera la caution de Daech a posteriori selon le degré d’horreur et de nouveauté de l’horreur du crime. Comme leurs films de propagande dont les experts notent qu’ils sont tournés « en studio » et renouvellent les horreurs. Le pire du terrorisme islamiste est devant nous par effet Werther, effet de mimétisme.
Il y a pour le moins 2 réponses : 1. Ne pas nommer, ne pas montrer. 2. Revenir à notre idéal démocratique en limitant notre autodestruction.

Signal faible 4 : un cumul d’erreurs de la France
La France commet un cumul d’erreurs et tombe dans le piège de Daech en militarisant le pays : plan Vigipirate, réserve opérationnelle, garde nationale. Elle nomme, elle montre, elle fait la guerre et veut démontrer qu’elle est la plus forte face à des ennemis insaisissables par nature. Chaque entreprise sait que pour battre un concurrent il faut être maitre du terrain et du temps en créant et non en subissant.
admirable_design_octobot.jpg
Signal faible 5 : Octobot 2, robot mou
Octobot est le premier robot entièrement mou et autonome. Construit par l’institut Wyss de l’université de Harvard. Sa propulsion est faite avec du peroxyde d’hydrogène. Il n’a donc pas de batterie. Ses composants électroniques sont lithographiés. Le tout est fait en impression 3D. Demain, il sera miniature et pourra être placé et circuler dans le corps. Une nouvelle étape pour l’endoscopie.
admirable_design_gafa.jpg
Signal faible 6 : si pour vous Facebook est un réseau d’échanges de d’jeuns, vous avez tout faux
L’accélération des GAFA laisse pantois. Bien sûr, les résultats de Facebook étonnent. T2 2016 c’est 2Md$ de bénéfices pour un CA de 6,4Md$. La marge opérationnelle est de 43 % ! ! ! Et la publicité représente 84 % des revenus. Un profil à la Google. Avec ses profits, parmi tous les projets, Facebook construit une « usine », Area 404, dans son siège. Zuckerberg veut y construire les casques Oculus, les commutateurs réseaux, des drones, des avions solaires, …Par-dessus tout, il s’agit de réduire le temps entre l’idée et le produit/service. De l’acronyme GAFA, seul Apple ne fabrique pas. Pour l’instant.